Lukas Geniusas - NUITS DU PIANO PARIS

Aller au contenu
Lukas Geniusas
     Programme

« Geniusas joue avec le brio d’un lauréat et parvient déjà à transmettre l’architecture d’une oeuvre grâce à un talent arrivé à maturité et à une expressivité tout en retenue. » The Guardian
Deuxième prix au concours Tchaïkovski en 2015 et au concours Chopin en 2010, Lukas Geniusas possède les qualités des plus grands, expressivité du son, une maîtrise et des moyens pianistiques colossaux associés à une maturité musicale exceptionnelle.
Il s’est nourri des conseils avisés de l’immense pédagogue russe Vera Gornostayeva, qui n’est autre que sa grand-mère, au conservatoire de Moscou. Il s’inscrit dorénavant parfaitement dans une culture russe dont il a toujours été imprégné. Il est aussi à l’aise en musique de chambre qu’en soliste. Il jouera pour la première fois la première version de la Sonate N° 1 opus 28 de Rachmaninov.
‘Geniušas seems to know how to do everything better than anyone…’ Diapason Jan.2019
Le pianiste russo-lituanien Lukas Geniušas s’est durablement établi comme l’un des artistes les plus passionnants et les plus distingués de sa génération. Loué pour sa brillance et sa maturité (The Guardian), il est invité à donner des récitals dans les salles les plus prestigieuses du monde entier, notamment Wigmore Hall, Concertgebouw d’Amsterdam, auditorium de Lyon, Salle Gaveau, auditorium du Louvre, Frick Collection de New York, Phillips Collection, Teatro Carlo Felice, Sala Verdi de Milan et Grand Hall du conservatoire de Moscou. Il est régulièrement l’invité des festivals de La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins, Rheingau, Ruhr Piano Festival, Schloss-Elmau, Lockenhaus, Gilmore Keyboard Festival.
Né à Moscou en 1990, Lukas Geniušas est diplômé du Collège de musique Chopin de Moscou, en 2008. Il est lauréat de plusieurs concours internationaux prestigieux, notamment médaillé d’argent au concours Tchaïkovski 2015 de Moscou et au concours international Chopin 2010.
Lukas Geniušas se produit avec des orchestres prestigieux : Philharmonique de Radio France, National de Lyon, Symphonique de la NHK, Symphonique de Toronto, Birmingham et Stavanger, Philharmonique de Saint-Pétersbourg et Varsovie, Kremerata Baltica, National Russe, Mariinsky, sous la direction de Valery Gergiev, Mikhail Pletnev, Leonard Slatkin, Charles Dutoit, Andrey Boreyko, Tugan Sokhiev, Saulius Sondeckis, Antoni Wit et Rafael Payare…
Il a débuté sa saison 2020/2021 avec Esa-Pekka Salonen et l’Orchestre de Paris avant que de nombreux concerts ne soient malheureusement annulés en raison de la pandémie : Orchestre de Paris à Macao et au Japon, Orchestre de Philadelphie, Orchestre Symphonique Yomiuri Nippon, Orchestre Symphonique de Stavanger, récital au Théâtre des Champs-Élysées… Malgré la pandémie, il a pu donner de nombreux concerts en Russie, notamment aux Philharmonies de Moscou, Saint-Pétersbourg et Novosibirsk, ainsi qu’au National Philharmonic Hall de Varsovie et au Festival Chopin à Nohant.
Les temps forts de sa saison 2021/2022 comprenaient des concerts avec le Scottish Chamber Orchestra et Maxim Emelyanchev, le Royal Northern Sinfonia et Marta Gardolinska, l’Orchestre Symphonique d’Aalborg et Andris Poga, une tournée avec l’Orchestre Symphonique des Flandres et Kristiina Poska, des récitals dans la série Piano à Lyon, à la Folle journée de Nantes et à la Sociedad Filarmónica de Las Palmas de Gran Canaria. Il a également donné des recitals avec la soprano Asmik Grigorian dans les salles les plus prestigieuses d’Europe (Victoria Hall de Genève, Opéra de Francfort, Laeiszhalle de Hambourg et Scala de Milan).
Parmi ses prochains engagements on peut citer ses débuts avec l’Orchestre Symphonique National de Taïwan et John Nelsons, des représentations avec l’Orchestre Symphonique d’État de Lituanie et Gintaras Rinkevičius, des récitals au Teatro Carlos Felice de Gênes et lors des Brussels Piano Days.
Connu pour sa curiosité et ses intérêts musicaux étendus, Lukas Geniušas explore un large éventail
de répertoires, du baroque aux oeuvres de compositeurs contemporains. Son répertoire s’étend des Concerti pour piano de Beethoven au Ludus Tonalis de Hindemith et à John Adams, sans oublier un intérêt marqué pour le répertoire russe tel que Tchaïkovski, Rachmaninov et, bien sûr, Prokofiev. Musicien de chambre passionné et interprète ouvert à la découverte, il aime travailler sur de nouvelles oeuvres de compositeurs modernes et ressusciter des répertoires rarement joués.
Cela se reflète dans sa discographie, saluée par la critique, qui comprend des oeuvres de Beethoven, Brahms, Rachmaninov (l’intégrale des Préludes) ; Chopin (Etudes opus 10 et 25), et des enregistrements de musique de chambre (Ravel, Stravinski, Desyatnikov, Chostakovich et Tchaïkovski avec Aylen Pritchin et Alexander Buzlov pour Melodiya. Son premier enregistrement des sonates de Prokoviev chez Mirare a été récompensé par le Choc de Classica et le Diapason ‘Recital CD of the Year’ en 2019, et son deuxième CD pour le même label, consacré à Chopin (Sonate n°3 et une sélection de Mazurkas) est sorti en numérique en mai 2020.
Depuis 2015, Lukas Geniušas est l’un des artistes vedettes de «Looking at the stars», un projet philanthropique basé à Toronto, dont le but est d’apporter la musique classique dans des institutions et organisations (prisons, hôpitaux et refuges) où les publics n’ont pas forcément l’occasion de la découvrir dans le cadre traditionnel du concert.
Miroslav Kultyshev a joué dans les plus grandes salles de Saint-Pétersbourg et Moscou mais aussi au Musikverein de Vienne, au Mozarteum de Salzbourg, au Lincoln Center de New-York, à la Concertgebouw d’Amsterdam, au Suntory Hall de Tokyo, au Wigmore Hall de Londres et à la Salle Gaveau à Paris.
Il a également joué avec orchestre sous la direction de chefs tels que Valeri Gergiev, Vladimir Ashkenazy, Yuri Bashmet, Ion Marin, Vassili Siniavsky, Mark Gorenstein, Nikolai Alexeiev, Alexander Dmitreiev et Vasily Petrenko.
En 2014, il remplace au pied levé Denis Matsuev au festival d'Auvers sur Oise où il enregistre les 24 études de Chopin avec le label du festival. Il a aussi enregistré les 12 études de Liszt chez Orfeo qui édite également le concerto de Grieg avec le NDR Symphony Orchestra.
Agence Diane du Saillant
Retourner au contenu